FAQ

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Un mode de fonctionnement tout à fait normal de la conscience humaine, de plus en plus étudié en neurosciences.

C’est un état de conscience naturel au même titre que la conscience attentive que nous utilisons dans notre quotidien. C’est un moyen naturel d’utiliser son esprit, une façon de penser qui est plus une rêverie dirigée qu’un raisonnement.

 

C’est la prise en compte par le médecin, le chirurgien dentiste, le psychologue, etc. de ces états de conscience tout à fait naturels qui vont des états de concentration, d’attention maximum à des moments de rêveries, en passant par la relaxation.

 

L’archétype de l’hypnose, c’est l’enfant rêveur de l’école primaire : une façon de s’échapper de la réalité scolaire.

Où rencontre-t-on l’hypnose ?

Voici quelques exemples:

 

Contextes naturels positifs ou neutres : des états de concentration, d’attention maximum à des moments de rêveries, en passant par la relaxation.

 

Contextes anxiogènes et/ou traumatiques : certaines situations de stress à des situations dramatiques. Certaines situations extrêmes, comme un accident du travail ou de la circulation, un viol, etc. peuvent amener des états de conscience que l’on pourrait dire hypnotiques. C’est une hypnose négative.

 

Contextes médicaux ou dentaires anxiogènes :  la consultation médicale ; le temps de l’ordonnance ; la chambre du patient le soir de son intervention, et les jours qui suivent cette intervention ; lle soin dentaire ; le temps de la manipulation de son corps, dans les soins infirmiers et autres ; le temps d’une injection, etc.

 

Dans ces moments-là il y a un rétrécissement important des capacités d’analyse du patient. Son imagination domine la réalité, et alimente son angoisse, augmentant les douleurs. Heureusement,  il est beaucoup plus perméable aussi aux paroles thérapeutiques du soignant.

 

Etats de conscience naturels que l’on peut provoquer par des procédés de communication avec l’accord du patient, c’est l’art du thérapeute pour focaliser l’attention du sujet et le basculer dans un monde figuratif, pour travailler par exemple la diminution de la douleur, préparer le patient à un examen ou utiliser l’hypnose dans le cadre d’une psychoothérapie.

 

L’hypnose est un phénomène naturel, amplifié par la relation avec le thérapeute.

Est-ce que cela marche chez tout le monde ?

Oui! Puisque c’est un état de conscience naturel qui accompagne le fonctionnement imaginaire de l’être humain. Tout le monde fait de l’hypnose ou de l’auto-hypnose sans le savoir.

Et, non ! Puisqu’il faut au préalable instaurer la confiance du patient dans la relation soignant/soigné .

 

Dans le contexte médical ou dentaire ou en soins intensifs, la patient est souvent tellement prisonnier de ses sensations et de son imagination morbide, qu’il est tout à fait près à suivre le praticien dans une hypnose de réconfort et de soulagement, pourvu qu’une relation de confiance soit instaurée..

Est-ce que c’est un sommeil ?

Non! L’erreur, c’est généralement dans la transe hypnotique, la personne semble endormie; il y a une raréfaction des mouvements du corps la personne a généralement les yeux fermés. Cependant c’est un travail intense d’intériorisation.

 

Deux métaphores pour illustrer l’état hypnotique : « un rêveur éveillé », il contrôle le travail de son imagination : « un dormeur éveillé », il donne les apparences de se relaxer, d’être endormi, or c’est un moment de travail intense sur son monde imaginaire.

Et l’hypnose du music-hall ?

C’est un spectacle de variétés fondé sur l’illusion et de fausses croyances chez les spectateurs. Nous gardons une âme d’enfant. Et nous aimons bien croire en des pouvoirs surnaturels. Et le comédien hypnotiseur va surfer sur ces fausses croyances de toute puissance. D’ailleurs, un certain nombre de ces comédiens le reconnaissent volontiers.

Spectacle jouant exclusivement sur la crédulité des spectateurs, cela n’a rien avoir avec l’hypnose médicale

Les indications en médecine, en chirurgie dentaire, en psychologie ?

Gestion de l’angoisse

Gestion de la douleur aiguë (chirurgie, soins dentaires, soins infirmiers)

Gestion des troubles alimentaires, arrêt du tabac, troubles du sommeil, etc

Gestion de troubles fonctionnels

 

Préparation à des gestes médicaux, dentaires ou chirurgicaux

Accompagnement des personnes en fin de vie

Préparation à l’accouchement

Préparation des examens

Préparation sportive, artistique

Etc.

 

 

L’enfant est un excellent praticien de l’hypnose, de la transe hypnotique

Avec l'hypnose... plus d'anesthésie ?

S’il est en effet possible grâce à l’hypnose clinique de créer une analgésie (suppression de la sensation douloureuse) , cet effet n’est pas recherché systématiquement.  Mais peut aider par exemple les patients allergiques aux anesthésiants